Haeresia – Hannah Stazya

Titre : Haeresia

Auteure : Hannah Stazya

RESERVE A UN PUBLIC ADULTE AVERTI

Résumé :

Elle avait rêvé du grand amour… pensait son avenir tout tracé… une maison, deux enfants, un chien, une carrière… mais ça c’était avant !
Léah, 38 ans, journaliste de métier, est désormais addict à d’autres rêves qui riment avec légèreté, indécence et noirceur… voire quelques sentiers plus sanglants…
Oui, sa noirceur, sa compagne de toujours, est le pilier le plus stable de sa vie… du moins, jusqu’à ce que sa vie de débauche bascule et l’entraine dans des sables mouvants encore plus sombres, allant jusqu’à bousculer ses certitudes…

Entre le bien et le mal, la vie et la mort, le silence et les cris, il est des plaisirs qui dérangent et des âmes qui vous guettent…
Haeresia… Car nul ne peut détruire la Noirceur ; la Lumière en pâtirait…

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier l’auteure Hannah Stazya pour sa confiance lors de ce service presse.

À chaque livre de l’auteure que je débute, je me demande toujours ce qu’elle va être capable de nous sortir, car pour avoir de l’imagination, je vous jure qu’elle n’en manque pas.

Et alors là, elle frappe un grand coup, je pense même que l’on peut obtenir son internement en asile psychiatrique en urgence, à moins que ce soit nous qui devenions fous, à ne plus la lire.

Mais où va-t-elle nous chercher tout cela ?

Dans son dernier ouvrage, à la couverture et au titre très énigmatique, l’auteure nous plonge dans un monde où se mêle érotisme, débauche et diablerie.

Oui, oui ! Il y a bien tout cela dans son roman et si Léah, personnage féminin principal nous apparait aux premiers abords, une jeune femme tout à fait sensée, on va vite s’apercevoir qu’elle est psychologiquement dérangée.

Mais ne vous y méprenez pas, l’auteure sait aussi jouer avec nos nerfs, et même si, sur fond de sensualité exacerbée, elle nous plonge dans la noirceur de l’âme humaine, c’est pour mieux corrompre nos esprits ensuite.

Ne vous attendez à aucun bad boy , ni aucun riche homme d’affaires qui aurait envie de soumettre la jeune demoiselle, mais venez plutôt rencontrer le prince des ténèbres, qui va vous réchauffer le corps en un instant.

Entre irréel et vérité, il n’y a qu’un pas, mais serez-vous capable de l’entendre ? Bonne lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s