La société secrète – Manuel Ruiz

la societe secrete.jpg

Titre : La société secrète

Auteur : Manuel Ruiz

Editeur : Evidence Editions ( collection clair obscur)

 

 

 

Résumé :

Christian Dalleray, dit « le Bateleur », a réalisé son rêve : il a créé une société secrète, une vraie. Il la dirige avec deux amis : Michel Kowalski « le Pape », et Éric Schneider « l’Empereur ».

Il devrait donc être heureux. Or, c’est le drame qui va bientôt l’entourer.

Les personnes de son entourage sont assassinées, une par une, quel que soit le pays où elles se trouvent. Il en est averti par une dame mystérieuse et séduisante, la duchesse. Naturellement, il comprend vite qu’il sera la dernière cible. Il entreprend donc une interminable enquête à l’échelle planétaire. Sur tous les continents, il poursuit ses ennemis. Mais les traces vont lui révéler ce qu’il craignait : les coupables sont tout près, ils font partie de ses amis.

Il doit impérativement les démasquer, par crainte de devenir à son tour la victime d’un meurtre.

C’est ce qu’il fera, au cours d’un ultime et tragique huis clos à l’endroit même où l’histoire a débuté.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Evidence Editions pour leur confiance lors de ce service presse.

Je suis plus adepte de la collection indécente d’habitude mais là au vu du titre et de la couverture, je ne pouvais laisser passer cette lecture.

Fervente lectrice de tout ce qui touche aux sociétés secrètes, je ne pouvais que me laisser tenter et j’ai été complètement transportée par ma lecture.

Ce roman c’est 450 pages d’intrigues, de rebondissements : un thriller haletant, une histoire avec une trame très bien ficelée, digne des meilleurs policiers.

On découvre avec Christian Dalleray, le personnage principal la construction d’une société secrète avec ses us et coutumes, ses règles mais aussi ses failles et ses défauts.

On s’aperçoit très vite que le pouvoir domine le monde, que le mot trahison est employé dans tous les pays que nous allons traverser.

On va vivre auprès des différents protagonistes de l’histoire une épopée remplie d’ésotérisme qui ne vous laissera pas indifférent.

Pour ma part, je n’ai pas vu passer ma lecture, j’ai lu chaque mot de l’auteur comme on déguste un bon vin et j’en redemande encore…

Ce thriller est un bon mélange de religion, de pouvoir, de politique mais aussi d’amitié, de trahison et ce sont tous ces sentiments mélangés qui font du livre de Manuel Ruiz une véritable réussite livresque…

 

Publicités

Devil in me – Juliette Pierce

devil in me.jpg

Titre : Devil in me

Auteure : Juliette Pierce

Editeur : Black Ink éditions

 

 

Résumé :

« Prenez un thé et installez-vous sur le divan. »

Enfermée en psychiatrie depuis plusieurs mois, je m’appelle Alix et je n’ai aucune idée de la raison de ma présence ici.

Le docteur Madsen est gentil, il m’offre du thé, m’aide à retrouver mes souvenirs. Il est mon guide. Enfin… je crois.

Dois-je lui faire confiance ? Ou plutôt me tourner vers Liam, mon unique ami ? À moins qu’il ne soit lui aussi qu’un mirage, un fou parmi tant d’autres. Et ce docteur, alors ?

Ce docteur Madsen bien trop beau pour être vrai ? Peut-être qu’ils ont raison. Peut-être que je suis folle, finalement.

J’étouffe, terrorisée à l’idée de m’enfoncer sur un chemin plus tortueux encore… car la route jusqu’à la vérité est sombre, effrayante et n’est pas nécessairement celle de la guérison.

Mon avis :

Premier livre que je lis de cette auteure, j’ai eu la chance de la rencontrer au Salon du livre de Paris cette année.

Quand vous voyez l’auteure, une charmante demoiselle qui paraît tout timide et que vous finissez son livre, vous vous demandez comment c’est possible. Comment peut-on avoir des idées aussi sombres et une imagination aussi débordante ?

Pas forcément adepte des dark romance, je n’avais entendu que des éloges de ce livre mais je voulais tout de même me faire ma propre opinion.

Emportée dans ce huis clos que l’on peut caractériser de glauque, je m’enfonçais avec Alix dans cet asile psychiatrique qui allait me rendre aussi folle que ses patients.

Cette lecture a été un choc émotionnel assez important, j’ai vite sombré dans les méandres de la folie car au fil des pages, on a réellement l’impression d’être enfermée avec Alix et le Docteur Madsen.

Il a beau l’air être divin, on se sent vite mal à l’aise en sa présence, tout comme les patients qu’ils tentent de guérir.

Moi j’ai eu la sensation de flotter sur un nuage tout au long de ma lecture, entre le réel et les songes.

J’ai eu besoin d’oxygène à de nombreuses reprises tellement les séances sont intenses et reprendre mon souffle a été compliqué.

Une plume appliquée, un vocabulaire médical approprié et une histoire très bien ficelée.

J’ai refermé mon livre et n’ai pu dire qu’un mot : Waouh !!!

Merci Juliette pour cette prouesse. Je vais aller me délecter d’autres darks et suivre ton actualité de plus près.

Fire love – Tome 2 – Nathalie P

fire love 2.jpg

Titre : Fire love tome 2

Auteure : Nathalie P

 

Résumé :

Ethan a-t-il réellement disparu ? Les mois passent, je n’ai jamais baissé les bras. Mon cœur est définitivement scellé au sien. Et si la menace venait d’ailleurs ? Si les secrets renfermés jusqu’alors étaient bien au-dessus de ce que je m’imaginais ?

Mon avis :

Quand on chronique un second tome, il est toujours difficile de le faire par peur du spoil mais je vais tout de même essayer de vous donner mon ressenti.

J’avais hâte de retrouver nos protagonistes et quand j’ai reçu mon joli colis, je n’ai pas pu m’empêcher de me jeter sur ma lecture.

Deux jours plus tard, je ferme mon roman à regret car Madison, Mike et les autres vont beaucoup me manquer.

Dans ce tome, nous attendons beaucoup de réponse et vous ne serez pas à l’abri de retournements de situation assez étranges.

Nous retrouvons une Madison avec un caractère qui s’affirme au fil des pages, des ami(e)s qui l’entourent et qui l’aident à surmonter les aléas de la vie.

Ce tome vous réserve de belles surprises comme de bons coups de colères aussi car l’auteure a décidé de mettre à mal nos petits cœurs…

Un petit coup de cœur pour Mike qui prend une place très importante dans ce tome, on le découvre avec toute l’humanité qu’il peut dégager et nous donne une belle leçon de vie sur l’amitié.

La plume de Nathalie est toujours autant addictive et j’ai hâte de la revoir à Pusignan pour découvrir d’autres de ses écrits.

Vous voulez savoir si vous allez retrouver Ethan dans ce second tome, il ne vous reste qu’une solution : foncez acheter le livre….. moi je ne vous en dirai pas plus…

Restart – Marie Meyer

restart.jpg

Titre : Restart

Auteure : Marie Meyer

Editeur : Editions Elixyria

 

Résumé :

Sophia, Emy et Jenna, trois amies inséparables, tiennent un bar à Phoenix. Pourtant, du jour au lendemain, Sophia quitte la ville pour rejoindre son frère dans le ranch familial.

Quelle raison la pousse à prendre cette soudaine décision ? Sa récente relation tumultueuse avec un séducteur invétéré ? Une blessure bien plus profonde ? Un secret trop douloureux à porter ?

Son destin est-il encore entre ses mains ?

Mon avis :

Je remercie tout d’abord l’auteure Marie Meyer et les Editions Elixyria pour leur confiance lors de ce service presse.

Premier livre que je lis de cette auteure, j’ai été agréablement surprise par ma lecture. Même si je n’ai appris qu’à la fin de ma lecture qu’il y avait un premier tome, cela ne m’a aucunement dérangé.

Enfin pas réellement un premier tome, on va plutôt dire que « Restart » est un spin-off mais du coup cela me donne encore plus l’envie de lire les histoires de Jenna et Thomas maintenant que j’ai lu ce livre.

Dans cet opus, nous découvrons Sophia avec Jake mais nous comprenons tout de suite que ce roman ne va pas être simple et qu’il va falloir s’accrocher.

Avec sa plume très addictive, Marie nous emmène dans un imbroglio de situations assez déjantées. La trame de son roman est finement menée et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, j’aurai même aimé en avoir encore.

Dans son roman, on est ballotté entre l’atmosphère des bars à Phoenix et les grandes plaines apaisantes du Texas : bonjour le décalage mais un retour dans le passé est parfois nécessaire pour avancer.

Et c’est le cas de Sophia, on a tous des casseroles que l’on tire derrière nous tout au long de notre vie et des fois il est temps de se poser pour faire le point sur tout ce qui nous empêche d’évoluer dans le bon sens.

Derrière cette romance, je trouve que c’est une belle leçon de vie, une belle revanche aussi sur la vie passée.

J’aime ces auteurs qui peuvent à travers une belle histoire d’amour nous faire passer des messages importants.

Alors merci Marie pour ce magnifique roman, même si je pense que le final va en surprendre plus d’un, moi la première.

Mais ne dit-on pas que les meilleurs écrivains sont ceux qui arrivent à époustoufler leur lectorat !!!

A nous l’éternité – Jean Luc Malbrunot

à nous l'éternité

Titre : A nous l’éternité

Auteur : Jean-Luc Malbrunot

Editeur : Nouveaux auteurs

 

Résumé :

Thomas est condamné par la maladie. Alors qu’il veut renouer les liens avec son ex-femme Mathilde et leurs enfants, celle-ci est victime d’un accident de la route et tombe dans le coma. Et c’est une véritable course contre la mort à laquelle va se livrer Thomas pour que l’espoir ne s’effrite pas. Une merveilleuse histoire d’amour. Une leçon de vie.

Mon avis :

Je tenais tout d’abord à remercier Jean Luc Malbrunot pour sa confiance lors de ce service presse.

Quand l’auteur est venu me voir pour me proposer la lecture de son livre, je lui ai demandé, comme à l’accoutumée le résumé de son livre qu’il m’a envoyé très rapidement.

En le recevant, quelle ne fut pas ma surprise de voir que ce livre avait obtenu le coup de cœur de Gilles Legardinier, un de mes auteurs préférés. J’allais forcément adorer !!!

Eh bien, je pense que ce mot est encore trop faible car j’ai vraiment été happée par ma lecture. L’auteur nous entraîne dans un thriller assez haletant mélangeant la réalité et les méandres du subconscient humain.

Quand on apprend que l’auteur est médecin, on comprend mieux le sujet de son roman. Mais promis, tout ne tourne pas autour du médical.

Dans ce livre, l’auteur va vous faire vivre des émotions tellement intenses, tellement différentes que vous n’aurez qu’une envie, que Mathilde et Thomas trouvent une solution pour sauver leur amour.

Les descriptions médicales sont très réalistes, le vocabulaire choisi par l’auteur est très approprié. Pour son premier livre, Jean Luc Malbrunot réussit avec brio à tenir son lectorat en haleine et je pense que vous serez, comme moi, très surpris par le final proposé par l’auteur.

J’espère Jean Luc que vous continuerez à nous ravir de vos écrits. En tout cas, pour ma part, j’attends votre prochain roman avec beaucoup de hâte.

Merci pour votre confiance et cette magnifique découverte que je ne peux que vivement vous conseiller…

Sur papier rouge – Sébastien Deffontis

sur papier rouge.jpg

Titre : Sur papier rouge

Auteur : Sébastien Deffontis

Editeur : Le lys bleu

 

Résumé :

Jacques est agent immobilier et vit à Paris. La vente de ses appartements reste sa seule préoccupation. Laure, dont l’avenir professionnel semblait radieux, a raté son mariage et n’a jamais vraiment travaillé. Ses propres enfants ne voient d’ailleurs en elle qu’une simple femme au foyer. Stéphane a perdu son emploi et multiplie, en vain, les entretiens d’embauche. Sa fiancée Nathalie ne croît même plus en lui. Pour ces trois amis inséparables, le passé va refaire surface, de façon soudaine et diabolique. De mystérieuses lettres sur papier rouge vont changer leur vie à jamais et révéler un terrible secret. Leur auteur, Alban, avait disparu depuis plus de trente ans…

Mon avis :

Je tenais tout d’abord à remercier l’auteur Sébastien Deffontis pour sa confiance lors de ce service presse.

Au départ, je me suis dit 132 pages pour un thriller comment c’est possible ? Et bien lisez « papier rouge » et vous verrez que l’auteur a parfaitement réussi son défi.

Personnellement, ce livre m’a tenu en haleine du début jusqu’à la fin. Dieu sait que je lis de nombreux livres et bien jusqu’au final détonant, j’étais loin de m’imaginer cette chute.

Je félicite donc l’auteur pour cette belle prouesse, une enquêté très bien menée : des personnages avec des caractères tous différents mais avec un point commun, leur passé.

Quand ce dernier réapparait par le biais de ces mystérieuses lettres, vous pouvez retenir votre souffle jusqu’au bout car vous ne serez pas à l’abri de révélations surprenantes.

Le style de l’auteur est posé, franc. Un roman qui se lit comme on boit du petit lait, d’une traite car l’intrigue est assez captivante.

Et en plus, l’auteur arrive à donner de belles leçons de vie à son lectorat alors si vous ne connaissez pas encore la plume de l’auteur, je ne peux que vous conseiller cette lecture.

Moi qui ne suis pourtant pas adepte du genre, j’en redemande….

Flash de soumise – Artham Kwisatch

flash de soumise.jpg


Titre : Flash de soumise

Auteur : Artham Kwisatch

Editeur : Evidence Editions

 

RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Résumé :

Les Flashs de Soumise sont des moments marquants de la vie d’une femme qui ne jouit que pour et par son Maître. Elle rencontrera ce dernier par le biais d’internet. Entrez dans la peau de la soumise, depuis son premier contact par ordinateur interposé, sans savoir qui est son maître ni à quoi il ressemble, jusqu’à l’inévitable rencontre… Sa vie en dehors de son maître n’a que peu d’importance, aussi cela n’a rien à faire dans ce récit. Présenté de manière chronologique, marquant sa progression vers ce qu’elle doit être… souhaite être, sans le dire, sans le savoir, depuis le début ; les aventures de la soumise vous attendent ! Elle est ce que beaucoup de femmes souhaiteraient être sans doute, assurément, avidement ?

Mon avis :

Je tenais tout d’abord à remercier l’auteur Artham Kwisatch et Evidence Editions pour leur confiance lors de ce service presse.

Dans ce roman, nous découvrons l’apprentissage d’une soumise dans le monde de la domination.

Sujet déjà abordé dans de nombreux livres mais là ce qui peut surprendre c’est que c’est un homme qui relate l’évolution de la soumise par le biais de son Maître.

Et je peux vous dire que c’est ce point qui m’a bluffée. Je ne pensais pas qu’un homme puisse relater avec autant de véracité et de sincérité les ressentis d’une soumise.

La plume de l’auteur est très poétique même si certains passages sont assez crus et pourraient surprendre certains lecteurs.

Au fil des pages, la soumission prend une place très importante, venant même à oublier le côté humain des personnages.

On voit que l’auteur maîtrise son sujet, les séances sont très explicites et le vocabulaire adapté.

Pour les adeptes du BS/SM, je pense que les lecteurs y trouveront leur compte sans souci et je ne peux que leur conseiller ce roman.